A quoi sert de voyager si tu t'emmènes avec toi ? C'est d'âme qu'il faut changer, non de climat - Sénèque

Mariage-GP-OvaleCréée dans les années 1990 par Bert Hellinger, psychothérapeute allemand spécialisé dans les relations familiales, les constellations familiales se définissent comme une méthode de thérapie transgénérationnelle.

Nous sommes tous les héritiers de traditions diverses. Nous sommes aussi tous, plus ou moins marqués par notre histoire familiale ou par les circonstances de notre petite enfance.

De ce fait, certains de nos problèmes trouvent leur cause dans le système familial qui s’étend sur plusieurs générations. Les constellations permettent de prendre conscience que le vécu de nos ancêtres (secrets de famille, exclusion d’un des membres, deuils non faits, fausses couches, adultères, …) peut engendrer un impact sur notre vie en nous empêchant, parfois, de choisir pleinement celle-ci.

Les constellations familiales proposent de rejouer, au sein du groupe (représentant & observateur), l’histoire de la famille et d’en révéler les nœuds, premier pas pour mettre un terme à des scénarios répétitifs douloureux.

Par le biais de jeux de rôles et de la mise en scène de la structure familiale par des personnes étrangères à cette famille, elles vont pouvoir apporter un éclairage sur cet inconscient familial et nous aider à lever le voile sur les dynamiques cachées qui handicapent notre existence.

Comment et dans quel but ? Elisabeth Weisz, psychologue et diplômée de l’école de Bert Hellinger à Paris, est mon invitée.

La mémoire familiale nous influencerait-elle plus que nous l’imaginons ?

 Tout à fait. Non seulement cette mémoire a un ascendant sur notre vie, mais nous en dépendons. Au-delà de la transmission des codes sociaux, il en existe une seconde tout aussi importante, parce qu’elle est la seule capable de donner du sens à la première : il s’agit de la transmission de notre histoire.

Nous restons fidèles à la famille, à son modèle, parfois malgré nous. En constellation, cela s’appelle la « conscience collective familiale », c’est-à-dire le vécu de tous les ancêtres du côté du père et de la mère. Sans le savoir vraiment, nous demeurons attachés à ces aïeux. Inconsciemment, par amour pour eux, nous ne voulons surtout pas faire autrement que ce qu’ils ont fait dans leur vie, cela s’appelle des « intrications ». Sinon, nous pensons que nous allons les trahir. Donc, nous reproduisons les mêmes choses (je ne peux pas avoir d’enfant, je ne peux pas construire mon couple, je ne peux pas vivre, je suis déprimée, etc) en étant persuadés que c’est la seule voie qui s’offre à nous.

famille-heureuse-le-retrait-des-enfants-vecteur-21669958

 Si l’histoire de nos ascendants s’inscrit dans notre mémoire cellulaire, en quoi cela peut-il nous empêcher concrètement de mener notre vie ?

 La mémoire de notre vécu se transporte par l’ADN. Prenons l’exemple d’une arrière grand-mère qui a perdu son premier enfant. Son inconscient va lancer à la génération descendante le message suivant : « attention le premier enfant n’est pas viable ».  Dans la descendance, certains membres de cette famille vont l’entendre et ne parviendront pas à mettre au monde le premier enfant  (fausse couche ou IVG), d’autres pas. Une personne ou plusieurs peuvent se lier à l’histoire de la famille et d’autres non, cela ne s’explique pas. C’est selon ce que nous devons vivre lors de notre passage sur terre.

La constellation familiale intervient alors au niveau de l’inconscient pour travailler, dans ce cas précis, sur le décès de ce premier enfant puisqu’il empêche certaines femmes de la famille de mettre un enfant au monde. En séance, nous remettons la grand-mère en lien avec cet événement pour arriver à valider le fait qu’il est possible pour la génération actuelle de concevoir un premier enfant « viable ».

 Les constellations familiales permettent-elles de régler les conflits ?

Oui, car elles nous aident à apprivoiser les espoirs et les peurs de ceux qui nous ont précédés, à comprendre ce qu’ils ont vécu et à nous débarrasser de nos croyances ancestrales sur la vie pour résoudre notre problème. Elles nous offrent la possibilité d’évoluer et de grandir.

Prenons un autre exemple, celui du secret de famille. A partir du moment, où nous allons travailler dessus, le secret n’existera plus. Les tensions vont alors se dissoudre d’elles-mêmes, et la situation de cette famille s’arrangera. Encore une fois, tout se joue au niveau de l’inconscient collectif. Une constellation agit sur toutes les ramifications directes de la famille (ascendants et descendants : oncles, tantes, frères et sœurs). A partir du moment où quelqu’un bouge dans le clan, tout le clan va suivre, c’est pour cela que cette méthode s’appelle une constellation. Au départ, tout est figé puis tout se met à bouger, comme les constellations dans le ciel.

 A-t-on recours aux constellations dans les périodes de crise, comme celles de la quarantaine ?

La crise de la quarantaine représente une période charnière de l’existence. Elle apparait à la moitié de notre vie, lorsque nous nous posons les questions suivantes : est-ce que je me suis bien réalisée ? Est-ce que j’ai accompli tout ce que je souhaitais ? Suis-je à ma place ? … C’est souvent là que tout craque… Les gens procèdent en général à un bilan. Certains arrivent à des conclusions telles que : je n’ai pas de mari, ou pas de situation,  ou encore pas d’enfant », et le vivent mal. Dans ce cas, nous allons travailler sur leur histoire en constellation familiale pour voir ce qui les a bloqués dans leur accomplissement.

Parallèlement, il existe tout un tas de gens qui passent très bien le cap de la quarantaine. Chacun a sa propre histoire et les constellations familiales peuvent s’appliquer à toute période confondue de notre existence. 

 Comment se déroule une constellation ?

Family_constellation

 Je travaille soit en groupe (dix personnes maximum), soit en individuel. Les constellations durent entre 15 et 30 minutes selon les cas.

Dans un groupe, les personnes présentes symbolisent les membres de la famille et nous procédons, lors de l’atelier, à la réparation de l’histoire      ancestrale par les paroles, en mettant en scène le problème qu’il y a eu dans la famille. La constellation fonctionne comme un jeu de rôle et permet de  se libérer d’un poids.

En individuel : la personne se retrouve face à moi et je travaille avec les membres de la famille qui seront représentés par des papiers, avec le nom marqué dessus. Nous remettons l’histoire en place et nous effectuons une réparation sur le sujet que le consultant a choisi.

 Qui vient frapper à votre porte ?

En général, mes patients sont déjà engagés dans des processus de développement personnel, donc en travail depuis quelque temps. La grande majorité se situe dans la tranche d’âge 35/50 ans, souvent en plein dans la crise de la quarantaine

Les constellations leur donnent la possibilité de travailler sur leur environnement familial, car il semble difficile d’avancer dans la vie quand il y a eu un problème familial caché ou non résolu.

Elles ne donnent pas de solutions miracles, mais des indices pour avancer et se construire.

 Avez-vous un ou des livres assez pédagogiques à conseiller aux lecteurs sur le sujet ?

 « Les constellations familiales » de Bert Hellinger

 Et vous, chers amis lecteurs ? Avez-vous déjà effectué une constellation familiale ?

Sinon, ce billet vous a-t-il donner envie de tenter cette expérience ?

N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience & ressenti via le formulaire ci-dessous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.