C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devra faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un - Marcel Jouhandeau

DEMANDEZ

Selon Pierre Morency, notre séjour sur terre serait comparable à des vacances au Club Med, sur l’île du paradis terrestre. « Le plaisir de vivre est la raison pour laquelle vous êtes sur Terre ». Beau point de départ… L’auteur part du fait que nous avons tout simplement la chance d’être en vie, d’exister, d’être bien là, car nous sommes le spermatozoïde élu !

Suite à ce constat que chacun qualifiera comme il le souhaite, …, il nous invite notamment à expérimenter les lois de la nature, celle de l’attractivité, par exemple (« Chacun a toujours ce qu’il a demandé (…) Vous vivez exactement, ici et maintenant, la vie que vous demandez de vivre ») dans notre monde mental et intellectuel, en formulant, par exemple des demandes dignes d’une existence trépidante pour … recevoir.

Par cet ouvrage  facile d’accès, ce chercheur québécois explique comment lâcher nos croyances destructrices, comment notre vie reflète exactement nos pensées quotidiennes, et nous propose de définir la vie qui nous plairait le plus sans tenir compte de l’avis des autres, de tester ses idées soi-même pour voir si cela fonctionne :

« Testez vos idées, (…) vos principes, vos règles (…). Testez ce qui se passe lorsque vous éliminez le mont « non » de votre langage et de la vie de vos enfants. Testez ce qui se passe lorsque vous suivez votre instinct pendant 24 heures, sans aucun raisonnement. Testez ce qui se passe lorsque vous n’avez plus d’opinions pendant sept jours consécutifs (…). Ne jugez pas, n’analysez pas, ne réfléchissez pas, essayez ! »

Pour parvenir à mener la vie qui nous convient vraiment, Pierre Morency nous propose de savourer l’instant présent et de cesser de nous protéger de tout :

« Vous passez tellement de temps à assurer votre sécurité qu’une fois que que vous avez vos « acquis », vous en devenez prisonnier. Vous en faites une routine. Une fois le but atteint, il faut au contraire tout jeter à terre et suivre une autre piste; ça c’est l’aventure, ça c’est excitant! Vous ne verrez jamais d’autres mers et d’autres lieux si vous n’êtes pas prêt à laisser le rivage derrière. Ce qui compte ce n’est pas la destination, mais le chemin que l’on prend pour s’y rendre ».

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Demandez et vous recevrez – Pierre Morency – Editions Quotidien malin

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.