L'espérance est un risque à courir- Georges Bernanos

Témoignage personnel de l’auteur, ce livre nous propose de regarder notre vie comme un jardin pour savoir si nous sommes heureux de nous y promener ou pas, s’il y pousse des mauvaises herbes, si le terrain est rocailleux, suffisamment irrigué, si nous pouvons l’embellir ou si nous préférons le laisser en l’état ?

De même pour notre âme, voulons-nous laisser les perturbations et les émotions négatives (colère, jalousie, peur, etc) envahir notre espace ou souhaitons-nous regarder comment elles émergent pour les déraciner et faire grandir notre bonheur ?

« Quelle que soit la perturbation qui domine, quelle que soit son intensité, elle nuit à notre bonheur. Même à petite dose, tout bonheur est voilé ».

Fruit de son expérience personnelle, Christelle Hauteville-Chadorla expose chapitre après chapitre ses choix, les voies empruntées, les obstacles rencontrés, les forces et qualités utilisées pour redevenir le capitaine de sa vie.

« Es-tu sûre de ce que tu penses ? Avoir raison me rend-il heureuse ? Et si je n’ai pas raison, que se passe-t-il ? (…) Relativiser, soupeser, remettre en question, contredire … ce que nous pensons, ce que nous croyons vrai, ce à quoi notre orgueil s’accroche, c’est cela, accepter d’avoir tort. Cela s’appelle aussi avoir du discernement et de l’humilité ». 

En changeant ses pensées, Christelle Hauteville-Chadorla est allée chercher de nouvelles connaissances qui lui ont donné les clés d’accès à de nouveaux mondes pour avancer, se transformer et se construire un monde plus heureux, plus conscient, plus riche de possibilités. 

« Les choses n’ont pas changé, c’est moi qui ai changé. J’ai jardiné mon âme, jour après jour, et j’ai changé ma vie ».

« Le bonheur d’avoir tort » de Christelle Hauteville-Chadorla – Editions SEM.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.